Les-porteurs-apocalyptiques-des-drapeaux-noirs

, Les porteurs apocalyptiques des drapeaux noirs

Ma’ariv, Israël, 3 décembre

Depuis le 1er novembre 2022, la couleur noire est une denrée recherchée. Heureusement, il y en a assez pour satisfaire la demande des nouveaux partis d’opposition, des organisations judiciaires israéliennes et de la batterie d’experts et d’animateurs de radio et de télévision. Pas plus tard que la semaine dernière, à l’entrée principale de Jérusalem, un immense panneau d’affichage parrainé par l’Association des droits civiques accueillait les automobilistes se rendant dans la ville. Comme prévu, il était entièrement noir, à l’exception d’un petit éclat de lumière, faisant allusion à la manière dont l’association éclairerait la « terrible » obscurité qui s’est abattue sur nous avec la victoire de Netanyahu. Nous sommes habitués à entendre de sombres prophéties plus ou moins graves avant chaque élection sur ce qui se passera si le Likud gagne, et nous sommes conscients des exagérations. Mais cette fois, l’hystérie noir sur noir est venue après l’élection. Ce n’est pas une critique normale de la nouvelle coalition en cours de formation, mais plutôt une réticence de certaines parties du public israélien à accepter la décision des électeurs. « Le règne des ayatollahs », « la mort de la démocratie » et « la montée du fascisme » ne sont que quelques-unes des prophéties que nous entendons sortir des studios d’information télévisés aujourd’hui. De nombreuses menaces d’émeutes civiles et de désobéissance civile ont été proférées. Mais la question est : des émeutes civiles contre qui ? Contre des citoyens qui ont élu démocratiquement le gouvernement à la majorité des voix ? Bien sûr, j’ai oublié les paroles du distingué et savant député de la Knesset Ram Ben Barak, qui a tracé une ligne entre l’élection de Netanyahu et celle d’Adolf Hitler, arrivé au pouvoir par des moyens soi-disant démocratiques. Aujourd’hui, le cri d’intimidation « Ben Gvir » a largement remplacé le chant « Netanyahou est corrompu ! qui était utilisé par la gauche jusqu’à récemment. Ce dernier s’est quelque peu estompé depuis l’ouverture du procès de Netanyahu, peut-être parce que les preuves présentées au tribunal jusqu’à présent n’ont pas été à la hauteur des attentes des critiques. Et c’est ainsi que le cri « Ben Gvir » est né. Beaucoup de braves gens croient, d’un cœur anxieux, à l’avènement du fascisme et à la fin de la démocratie. Le fait qu’Itamar Ben-Gvir soit à la tête d’un parti de six membres au total, et de toute façon incapable de faire passer une seule loi à lui tout seul, ne leur vient pas à l’esprit. Les déclarations de Ben-Gvir sur le changement de ses habitudes (qui n’ont jamais été fascistes) n’ont pas aidé non plus. En effet, de nombreux Israéliens souscrivent à cette théorie de la couleur noire, et l’espoir de la gauche est que ces chiffres se multiplient et grandissent. Mais lorsqu’il s’agit des espoirs et des évaluations de la gauche, la réalité ne répond généralement pas à leurs espoirs aveugles. Non seulement le nouveau gouvernement se moquera de ses prophéties apocalyptiques. Les cris assourdissants, qui seront entendus dans les manifestations « spontanées » et bien financées devant la résidence du Premier ministre à Jérusalem, sur les ponts à travers le pays, et sur les places de Tel-Aviv, avec la multitude de drapeaux noirs, également fera le travail. Avec le temps, même les plus innocents de ces porte-drapeaux passionnés reviendront à la raison et acquerront un certain niveau de compréhension, même minime, de leur folie. – Ido Netanyahu, frère de Benjamin Netanyahu (traduit par Asaf Zilberfarb)

Ce objet correspond à vos recherches vous adorerez tout autant ces parutions:

Fondation du patrimoine.,L’article de presse.

Sites historiques et culturels majeurs protégés au niveau national.,Cliquer ICI.

Docomomo International.,Le post d’actualité.

We use cookies to personalise content and ads, to provide social media features and to analyse our traffic. We also share information about your use of our site with our social media, advertising and analytics partners. View more
Cookies settings
Accept
Privacy & Cookie policy
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
egyptologie.net Photo de la page Conditions de service

Politique de confidentialité:

Usage et transmission de vos données privatives:

Si vous réclamez une désactivation de votre password, votre adresse IP sera insérée dans l’e-mail de désactivation.

Les droits que vous avez sur vos informations:

Quand vous détenez un profil ou si vous avez laissé des textes sur le site, vous avez le droit de réclamer à décrocher un fichier comportant en bloc les informations privatives que nous possédons à votre sujet, introduisant celles que vous nous avez données. Vous avez le droit aussi de demander la radiation des informations personnelles à votre sujet. Cette procédure ne concerne pas les datas archivées à des fins de gestion, légales ou pour sécurité.

Communication de vos données privatives:

Tous textes des visiteurs pourront être étudiés en utilisant un service mécanisé de découverte des commentaires suspects.

En ce qui concerne les cookies:

Si vous déposez un texte sur le site, vous serez amenés à enregistrer votre nom, e-mail et site dans des cookies. C’est uniquement pour votre facilité d'utilisation dans le but de ne pas avoir à redonner ces données dans l'éventualité où vous consignez un autre texte plus tard. Ces cookies disparaissent au bout d’un semestre.Lorsque vous visitez la page de connexion, un cookie éphémère va se produit pour fixer si votre programme de navigation accepte les cookies. Il ne comprend pas de datas privatives et sera annulé automatiquement à la fermeture votre logiciel de navigation.Si vous accédez, nous activons un certain nombre de cookies pour établir vos informations de l'enregistrement et vos préférences de navigation. La longévité de vie d’un cookie de connexion est de quelques jours, l'espérance de vie d’un cookie de navigation est d’un an. Au cas où vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera perpétué pour deux semaines. Quand vous fermez votre compte, le cookie de connexion sera oublié.En modifiant ou si vous publiez un article, un cookie additif sera conçu dans votre programme de navigation. Ce cookie n'est constitué d'aucune identification personnelle. Il avertit simplement l’ID du post que vous avez décidé de remplacer. Il disparaît au bout de quelques heures.

Les contenus:

Lorsque vous envoyez des images sur ce site, nous vous conseillons de vous abstenir de comprenant des identifiants EXIF de coordonnées GPS. Les internautes explorant le site savent enregistrer des données de détection à partir ces fichiers.

Contenu chargé à partir d’autres sites:

Les articles de ce site peuvent insérer des contenus emportés (comme des vidéos, fichiers, articles…). Le contenu chargé depuis d’autres sites se compose de manière comparable que si le visiteur fréquentait ce site tiers.Ces sites web ont la possibilité de charger des données vous concernant, user des cookies, charger des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus intégrés si vous disposez d'un compte interfacé sur leur site internet.

Quelle durée de stockage de vos informations:

Si vous renvoyez un texte, le commentaire et ses données complémentaires sont archivés indéfiniment. Ce fonctionnement valide de confirmer et confirmer mécaniquement les textes suivants au lieu de les laisser dans la queue de modération.Au cas où les comptes qui surviennent sur le site (le cas échéant), nous sauvegardons également les données privées signifiées dans leur espace personnel. La totalité des espaces individuels ont la possibilité voir, modifier ou supprimer leurs informations privatives à tout moment. Les webmasters du site peuvent aussi agir sur ces données.

Laisser des textes sur notre site:

Si vous écrivez un commentaire sur ce site, les informations reproduites à l'intérieur du formulaire de texte, ainsi que l'adresse IP et l'identifiant utilisateur de votre terminal sont mémorisés dans le but de nous permettre de trouver des textes non autorisés.

Cela est règlementaire à la RGPD.



Save settings
Cookies settings